Les organismes génétiquement modifiés

Les organismes génétiquement modifiés (OGM) figurent, tout comme les pesticides, au rang des innovations agroalimentaires controversées. Et pour cause : leurs lots d’inconvénients surpassent nettement leurs avantages, et ont de quoi inquiéter les spécialistes du monde entier.

Qu’est-ce qu’un OGM ?

Selon la Commission de l'éthique en science et en technologie du Québec, un OGM est un micro-organisme auquel on a donné des caractéristiques qu’il ne possédait pas à la base en modifiant son patrimoine génétique. On peut également amplifier des caractéristiques déjà présentes ou encore atténuer celles qui sont considérées comme nuisibles.

Modification des végétaux et des animaux

En d’autres mots, un OGM est un organisme vivant dont le matériel génétique a été transformé par une méthode que l’on appelle transgénèse afin de modifier un trait spécifique. On modifie les végétaux afin qu’ils résistent aux insecticides et aux pesticides ou qu’ils les produisent eux- mêmes.

On modifie également les animaux afin d’accélérer la cadence de production de viande ainsi leur croissance. On n’a qu’à penser au saumon transgénique de la marque AquAdvantage, qui a été le premier animal transgénique à avoir été approuvé pour consommation aux États-Unis par l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, pour s’en convaincre. D’ailleurs, il ne s’agirait que d’une question de temps avant que ce produit n’atterrisse dans nos assiettes canadiennes.

L’utilisation des différents types d’OGM varie d’un pays à l’autre. Si 38 pays, dont 28 en Europe seulement (la France, l’Allemagne et la Grèce en font partie), les ont bannis de leurs pratiques agraires, d’autres, comme le Canada et les États-Unis, continuent de les utiliser aux risques et périls des citoyens qui les consomment de manière directe ou indirecte.

Les dangers des OGM

Des organismes comme Greenpeace soulèvent plusieurs dangers reliés à l’utilisation des OGM. D’abord, ces derniers constituent une menace évidente pour l’environnement. En effet, puisque la plupart des aliments génétiquement modifiés (GM) acquièrent une résistance accrue aux herbicides et aux insecticides, les agriculteurs en utilisent une plus grande quantité sans craindre d’altérer ou de tuer les végétaux. Cela a pour conséquence de polluer davantage les sols et les nappes phréatiques.

Les OGM posent également un problème éthique, car le choix de quelques agriculteurs d’avoir recours à cette procédure nuit à tous les autres et compromet leur liberté d’utiliser d’autres méthodes. En outre, il est difficile pour les fermiers qui ne veulent pas y avoir recours d’être compétitifs ou d’obtenir du financement.

Absence d’études indépendantes sur le sujet

Qui plus est, l’aspect inoffensif des OGM sur la santé humaine n’a jamais été prouvé. En effet, à ce jour, aucune étude indépendante n’a été réalisée pour mesurer les effets que pourraient avoir les OGM sur la santé humaine à long terme.

Les seules études ayant été réalisées sur les effets des OGM sont celles de compagnies et de corporations ayant tout intérêt à nier les risques que ces produits représenteraient pour la santé, et ce, en vue de pouvoir continuer à faire de l’argent et de s’enrichir en augmentant leur production agricole.

Nous ne croyons pas qu’aucun politicien ayant pris la décision de les autoriser disposait d’une connaissance approfondie sur le sujet. Au contraire, nous croyons que les partis politiques qui les ont autorisés l’ont probablement fait car ils ont reçu du financement de la part des corporations et des groupes de pression qui revendiquaient leur autorisation.

Par conséquent, en l’absence de preuves tangibles émanant d’études indépendantes sérieuses, nous croyons que nous devrions nous restreindre de servir des OGM dans nos assiettes.

Nous vous invitons à visiter le site web de Vigilance ogm pour informations sur l'étiquetage des produits demandés au Québec.
Sources:
http://www.ogm.gouv.qc.ca
http://www.greenpeace.org/france/fr/campagnes/agriculture-ecologique/fiches-thematiques/ogm/




Si vous êtes une ferme naturelle du Québec et que vous désirez vous afficher sur notre portail en vue de vendre
vos produits au grand public, n’hésitez pas à nous contacter, notre service est gratuit.
info@viandebioetnaturelle.com